(+241) 01 66 41 83 comilog-gabon-dcom@eramet-comilog.com

Article

Des terres agricoles offertes à une centaine de moandais impactés par l’exploitation du gisement d’Okouma


La salle de réunion de la Préfecture de Moanda a récemment servi de cadre à la signature du protocole d’accord d’attribution des parcelles agricoles aux personnes affectées par la mise en exploitation du gisement d’Okouma de la Comilog.

Cette rencontre qui s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières a réuni à la fois, le Sous-Préfet du District de Mounana, le Président du Conseil Départemental, les chefs de quartiers des 8 comités de suivi représentant les personnes impactées par la délocalisation de leur plantation agricole, les chefs de regroupements représentant les communautés hôtes, le responsable du Service départemental de l’agriculture et la délégation de la Comilog.

La signature de ce protocole intervient après les multiples consultations publiques tenues, en toute transparence, entre la Comilog, les autorités administratives locales et les populations impactées.

En conformité avec les exigences de la Société financière internationale (SFI) en matière d’acquisition des terres et réinstallation involontaire et celles du Gabon en la matière, l’attribution des parcelles agricoles au bénéfice d’une centaine de personnes a démarré au lendemain de la signature du protocole d’accord. Les sites de relocalisation retenus de façon concerté avec les représentants des populations et le conseil départemental sont : Konda, Lemagna, Mberesse et Moundzeye.
Précisons que l’attribution des terres fait partie du processus de restauration des moyens de subsistance (PRMS) qui a débuté en février 2019 par des compensations pécuniaires à 190 personnes sur la base du décret N°1016/PR/MAEPDR fixant le barème d’indemnisation en la matière et les normes SFI.
Le coût global du PMRS (indemnisation nature et espèce) est estimé à un plus d’un milliard de francs CFA.

A travers cette démarche responsable, la Comilog démontre, une fois de plus, son caractère citoyen.