(+241) 01 66 41 45 dcom@eramet-comilog.com

Activités

Extraction du minerai

Un balai continu de « Dumpers » et pelleteuses


L’extraction du minerai de manganèse a certes lieu à ciel ouvert, mais il faut enlever successivement de la terre arable et de la pisolite avant d’accéder au précieux minerai. Dumpers et pelleteuses débutent ainsi la chaîne logistique.

La zone d’extraction du manganèse est située à Moanda, sur un plateau dominant la ville, le plateau Bangombé, à une altitude de 500 m environ.

Le minerai se présente sous une couche d’environ 20 cm de terre arable, puis de 4-5 mètres de pisolite, qu’il faut enlever, pour trouver ensuite une couche de 4 à 5 mètres de minerai. Ce dernier est plus ou moins mélangé avec de l’argile. L’extraction a lieu à ciel ouvert, à l’aide de pelleteuses qui chargent des « dumpers  » d’environ 100 tonnes de minerai.

Le minerai est ensuite acheminé par tapis roulant jusqu’à la zone de stockage. Sa composition est plus ou moins riche en manganèse en fonction de sa zone d’extraction. Le minerai peut donc faire l’objet de mélange ou d’homogénéisation selon sa composition.

Laverie

La laverie consiste à séparer les blocs de minerai de la terre en faisant passer le minerai dans de grands « tambours » en injectant de l’eau pendant la rotation. Plusieurs opérations de criblage sont réalisées pour séparer les différentes granulométries.

Le résidu de la séparation est appelé « boues » (sur la base d’un degré granulométrique) et fait l’objet d’un stockage dans des bassins industriels de décantation. Une sédimentation aura alors lieu dans les bassins et l’eau sera ainsi séparée des solides. Une partie de cette eau circule en circuit fermé et réalimente la laverie en boucle.