(+241) 01 66 41 83 comilog-gabon-dcom@eramet-comilog.com

Activités

Complexe Métallurgique de Moanda (CMM)

Une toute première en Afrique


De l’enrichissement du minerai au silicomanganèse et au manganèse métal, il a fallu 15 ans d’abnégation aux dirigeants pour concrétiser un Gabon industriel résolument en marche.


Dans la perspective du développement de l’activité industrielle créatrice de valeur, le Complexe Métallurgique de Moanda (CMM) a été inauguré le 12 Juin 2015. Le minerai extrait à Moanda est exceptionnel en ce sens qu’il est un des plus riches de la planète en manganèse.
Le CMM transforme ce minerai et le valorise en créant deux produits :

  • Du silico-manganèse (SiMn), un alliage utilisé exclusivement en sidérurgie. Il renferme au minimum 69% de manganèse et 16 % de silicium.
  • Du manganèse métal (aussi appelé EMM pour « Electrolytique Manganèse Métal »). Il est utilisé en sidérurgie pour l’élaboration des aciers haut de gamme, mais il entre aussi dans la métallurgie de l’aluminium et du cuivre ainsi que dans des domaines plus pointus comme la fabrication de batteries et, plus largement, dans l’électronique.

Les techniques utilisées pour fabriquer l’un et l’autre sont très différentes :

  • Pour faire du silico-manganèse, on utilise un four électrique dans lequel se produit une « fusion-réduction ». Le silico-manganèse en sort liquide à environ 1.500° C pour être coulé dans des moules et enfin, une fois solidifié, concassé à la dimension demandée par le client.
  • Pour produire le manganèse métal (EMM), le minerai est d’abord broyé et réduit dans des fours rotatifs. Il est ensuite dissout dans de l’acide sulfurique et la solution liquide ainsi obtenue est purifiée avant d’être envoyée dans des cuves d’électrolyse. Un courant intense passe au travers de cette solution et amène le manganèse pur à se déposer sur des électrodes à partir desquelles il est collecté toutes les 32 heures quand le dépôt fait environ 2 mm.

Le minerai transformé sur place au sein de deux usines distinctes est destiné à la production de 20 000 tonnes par an de manganèse métal et de 65 000 tonnes par an de silico-manganèse.

Le CMM emploie 400 personnes (dont 98% de nationaux) et s’accompagne de développements industriels connexes.

En savoir plus